La Chronique de Tom #1 | Les musées

L

La nuit des musées, édition genevoise, a eu lieu le week-end passé, les 26 et 27 mai derniers. L’occasion pour Tom d’aller faire un petit tour dans ces lieux qui placent de plus en plus le digital au cœur de leurs processus de transmission culturelle.

D’aussi loin que je me souvienne…

Un espace d’exposition dessine une ascendance ethnique, dont certains rites, règles et métiers inventés alors rythment encore nos vies. Dans la région on aimerait se rattacher à « l’élégante culture magdaléniènne [1][2] et » ou aux occupations gallo-romaines et ses villas majestueuses ornées de superbes fresques (fouilles du Parc La Grange – MAH, partie archéologie régionale, étage -2 [3]).

« Paris martyrisé ! Mais Paris libéré ! »

C’est aussi un lieu de mémoire d’évènements tragiques, guerres, génocides, migrations et déracinements (Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge [4]), dont la gravité nécessite quelques monuments-mémoriaux-musées hors les murs, au coeur de la Cité pour en augmenter l’impact (Mémorial de la Shoah, Berlin). Pour que la maxime “plus jamais ça” ne reste pas un voeux pieux…

Bref, le passé et sa répétition au présent, malheureusement, c’est pas toujours drôle.

Nous irons toucher le ciel…

Pour accompagner et amplifier vers l’extérieur le thème d’un musée, l’architecture, depuis peu, joue son rôle à fond. Les constructions récentes ou en projet le montrent. Il peut s’agir simplement de créer le « buzz » et des franchises rentables (les Musées Guggenheim, à Bilbao, à New York, Louvre Abu Dhabi, …).

Mais quand la parure s’habille de symboles ou de métaphores, elle marque le contour d’une identité particulière (Smithsonian National Museum of African American History and Culture, Washington, USA, Musées du XXIe siècle, MAH, 11 mai-8 octobre 2017 [5]). Elle rassemble les territoires dont les pièces constituent les minorités d’autres nations (Kurdistan Museum, en projet, Erbil, Studio Libeskind, Musées du XXIe siècle). Elle donne à voir une propriété rêvée, sur la colline, avec ses jardins en terrasses, d’un seul tenant, mais de fait une île séparée de ses îles-soeurs et menacée en permanence par la « montée des eaux » (Palestinian Museum, Bir-Zeit, Cisjordanie, Musées du XXIe siècle).

Les vecteurs traditionnels poussés au maximum de leur potentiel, de par leur puissance évocatrice, servent déjà très bien les missions dévolues aux musées [6]. Dans cet élan de renouveau, l’effervescence gagne à pas feutrés les milieux de la conservation muséale. Comment s’approprier les nouvelles technologies sachant que l’objectif est de dépasser la simple réalité augmentée pour atteindre au savoir et à la connaissance, voire l’intelligence démultipliées ?

A défaut de basculer dans le grand soir de la révolution, c’est donc avec humilité que se pose la question de l’intégration du digital, du numérique et des médias sociaux.

En 3D, oui Madame !

La numérisation et l’exploitation des bases de données constituées ajoute de nouvelles dimensions à la R&D des « Digital Humanities ». L’expérience du Bodmer Lab [7] associé à l’université de Genève et à Artmyn (start-up issue de l’EPFL) en atteste. Le projet, qui privilégie les « smart » plutôt que les « big » « datas », veut contribuer à la transdisciplinarité productrice de renouvellement dans la recherche en sciences humaines. Et quel meilleur support que cette formidable « bibliothèque de la littérature mondiale » destinée à « illustrer les accomplissements de l’esprit humain »  (Fondation Bodmer [8])?

C’est dans la boîte !

Du moment que tout est archivé dans l’ordinateur, pourquoi ne pas le partager ?

Les avantages : rendre accessible des trésors du patrimoine au plus grand nombre, dans toutes les langues, et initier leur remise en état avec le financement participatif. Ou miser sur l’interactivité : avec mon « app » (à Genève: Izitravel, Cultural Network [9], …) je peux retrouver le tableau que j’étais venu voir, remplacé par un petit billet doux, car il en “En prêt”, grrr ! Prendre un selfie avec quand même grâce à quelques subterfuges glanés sur le net… (et dans le style : fresque collaborative et digitale #hodlerselfie, visible sur la façade du MAH [10]).

Ferdinand Hodler, Le Lac de Thoune aux reflets symétriques
Ferdinand Hodler, Le Lac de Thoune aux reflets symétriques, 1909. Huile sur toile, 67,3 x 92cm ©MAH | Interprétation par frøja : du classique au 8bits | Exposition Hodler//Parallélisme au Musée Rath

Avec ma tablette, je me promène d’un air concerné, avec de la prestance, impressionné par la profondeur de champ qui apparaît dès lors que je pointe ce truc tout plat sur une sculpture (Salle Grèce, MAH, étage -2). Et ça continue au dehors, dans les parcs, à l’air libre ! (Zevisit.com [11], …).

Monsieur, pourriez-vous dire à vos enfants qu’il est interdit de toucher (de courir et de sauter aussi, c’est la totale!) ?

Pour éviter ce désagrément, je les ai laissés dans la salle « éducative » spécialement dédiée. Au passage, ils peuvent s’acharner sur la nouvelle borne interactive (Salle 1, niveau 2, MAH, MAH Neuchâtel). Jeux de rôles, réalité virtuelle au programme pour canaliser leur énergie débordante ! (Jeux interactif « Ouragan », Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge). Je pourrais aussi y faire un tour, qui sait. Pour me détendre un peu, être dans la « Live Experience » et explorer les aspects un peu plus divertissement qui s’offrent à moi, partager encore ces moments forts.

So enjoy !


Notes :
[1] – http://institutions.ville-geneve.ch/fileadmin/user_upload/mah/2013/Lieux-exposition/MAH-Plans/Web_DepliantMAH_Francais_2018.pdfhttp://institutions.ville-geneve.ch/fileadmin/user_upload/mah/2013/Publics/Scolaire-enseignants/Documents-PDF/Paleolithique.pdf
[2] – http://institutions.ville-geneve.ch/fileadmin/user_upload/mah/2013/Publics/Scolaire-enseignants/Documents-PDF/Paleolithique.pdf
[3] – http://blog.mahgeneve.ch/des-fresques-romaines-a-geneve/
[4] –  https://www.redcrossmuseum.ch/
[5] – http://institutions.ville-geneve.ch/fr/mah/expositions-evenements/expositions/musees-du-xxie-siecle/
[6] – https://www.museums.ch/fr/assets/files/dossiers_f/Publikationen/VMS_Zukunft_F_web.pdf
[7] – http://bodmerlab.unige.ch/
[8] – http://fondationbodmer.ch/
[9] – http://www.ville-geneve.ch/actualites/detail/article/1459853250-applications-mobiles-parcourir-musees/
[10] –  http://www.hodlerselfie.ch
[11] – http://www.ville-geneve.ch/actualites/detail/article/1459853250-applications-mobiles-parcourir-musees/
[12] – https://www.arcinfo.ch/articles/regions/neuchatel-et-littoral/une-borne-interactive-au-musee-d-art-et-d-histoire-de-neuchatel-734634
[13] –  https://www.redcrossmuseum.ch/wp-content/uploads/Dossier_de_presse-Aventure_humanitaire.pdf – p.9


Et encore:
https://www.museums.ch/fr/assets/files/dossiers_f/Publikationen/VMS_Zukunft_F_web.pdf
http://www.tom.travel/2017/08/17/dossier-de-lete-musees-souvrent-digital/
https://www.geneveactive.ch/article/les-musees-saffichent-avec-succes-sur-les-tablettes-numeriques/
http://www.ictjournal.ch/news/2016-06-23/la-realite-augmentee-et-la-numerisation-3d-entrent-au-musee
https://www.engagement-migros.ch/fr/pionniers/amuze
https://www.ville-ge.ch/culture/nuitdesmusees/